Phrases inspirantes

Les 10 commandements de la thérapie des TOC

 

La psychiatre Docteur Rey, spécialisée en TOC à la clinique Lyon Lumière, nous a appris les 10 commandements de la thérapie des TOC : 

 

1. Aux obsessions, tu n'adhéreras pas. 

2. Aux rituels, toujours tu résisteras. 
3. Avec le doute, tu ne discuteras pas.

4. Ta culpabilité ne te dirigera pas. 
5. Tu es « toi » et tu as un trouble appelé TOC. 

6. Tu es ton seul maître, ton TOC est une maladie que tu combattras. 
7. Face à tes TOC, famille, amis et travail t'aideront. 
8. Tes sensations/émotions sont des leurres que le TOC t'envoie.
9. Le contrôle sur le TOC, tu apprendras.
10. La confiance en toi, tu retrouveras et le TOC, tu détruiras. 

 

D'autres phrases qui peuvent aider...

 

Voici ici d'autres phrases qui m'ont aidé...

 

TOC 

 

• Avant de ritualiser, je me dis : soit je m'aggrave (et ce n'est pas concevable), soit je me soigne !

• Plus je m'aggrave, plus il est difficile de me soigner. 

• Ecouter la thérapie me soigne, écouter le TOC m'aggrave. 

• Avant de faire un rituel, se demander "qu'est ce qui est important pour moi ?"

J'ai des idées TOC, mais je sais qu'il n'y a pas de risques, donc STOP !

• Si on met toute l'énergie qu'on a utilisée depuis des années pour le TOC, au service de la thérapie, on est guérit !  

• Tant qu'à souffrir, autant souffrir pour la thérapie.

• Plus je cherche à chasser l'obsession du TOC en faisant le rituel, plus il est difficile de m'en séparer. 

• Se faire confiance, ne pas faire confiance au TOC. 

• Une pensée n'est qu'une pensée. 

• Il faut accepter l'obsession du TOC. Elle finira par partir par habituation. 

• Une émotion finit toujours par retomber.  

• Vivre est un risque.

 • Le plus important, ce n'est pas la peur, c'est comment je la gère.

• Peur et envie donnent la même excitation physique, d'où la confusion (phobies d'impulsion). 

  

 Pour aller plus loin

 

Changer ses comportements : 

 

• Ce n'est pas la situation qui pose problème, c'est la représentation que l'on s'en fait. 

• C'est l'excès qui est pathologique (émotions, pensées, comportements). 

• Avoir la force de changer ce que je peux changer et d'accepter ce que je ne peux pas changer (M. Aurel).  

• L'action précède l'envie. 

 

Estime de soi :

 

• Dédramatiser l'échec. Imaginer un résultat entre le triomphe et la catastrophe. Tout le monde a échoué. Tirer les enseignements des échecs. 

• Prendre de la distance par rapport à notre voix critique intérieure (« cette pensée est-elle réaliste ? ; que dirais-je à un ami dans la même situation ? »)

• C'est la honte qui transforme la conscience d'un défaut en complexe. Ne pas avoir honte.

• Pourquoi l'autre serait-il plus important que moi ? Il faut penser aussi à soi. Il faut trouver des compromis. 

 • Ne pas se mentir à soi-même. 

 

Affirmation de soi : 

 

 Exprimer ses pensées/souhaits et ses émotions même si on n'est pas sûr qu'elles concordent avec celles de nos interlocuteurs ou qu'elles leur fassent plaisir. 

• Oser poser des questions dans les domaines où on est ignorants. Oser dire à quelqu'un que nous n'avons pas compris son explication. 

• Ne pas trop se justifier/s'excuser. 

• Eviter l'hyper-empathie (écouter sans s'affirmer). 

• On a le droit de ne pas avoir envie ! 

• S'affirmer oui, mais toujours dans la sincérité !

• Qui ne demande rien, n'a rien.