Blog

 

Cette page regroupe des articles en rapport avec la santé mentale et le bien-être (et pas forcément les TOC !)...


L'alcool, un tabou français ?

 

• 17 février 2018 

 
J'ai eu l'occasion de regarder une émission intéressante sur France 2 au sujet de l'alcoolisme. Les témoignages mettent en lumière les difficultés à sortir de l'alcoolisme : "ce n'est pas une question de volonté" selon une invitée. Une personne alcoolique le sera toujours (même si elle ne consomme plus d'alcool). Selon le médecin William Lowenstein, l'alcoolisme est une maladie reposant sur un dysfonctionnement cérébral. 

 

Pour la ministre de la santé, Agnès Buzyn, les problèmes liés à la consommation d'alcool à traiter aujourd'hui sont les suivants : l'alcoolisme bien sûr ; les femmes enceintes qui boivent ; et les jeunes qui consomment de l'alcool pour être complètement soûls (allant même parfois jusqu'au coma). Selon elle, "l'alcool n'est pas bon pour la santé, dès le premier verre", même le première verre de vin. Elle explique également qu'un verre de vin par jour augmente de 10% le risque du cancer du sein. 

 

Non, avoir des TOC n'est pas une honte !

 

• 4 février 2018 

 

L'importance d'échanger sur la maladie
Lorsque j'étais jeune, je n'osais pas parler de mes TOC (hormis à ma famille et à mes quelques amies très proches). J'avais trop peur que les gens ne me comprennent pas et me prennent pour une "folle". Vers 20 ans, j'ai commencé à assister aux groupes de paroles de l'AFTOC, à témoigner et en parler un peu plus largement autour de moi. Votre famille et vos amis vous aiment tel(le) que vous êtes et il est important de se livrer à des personnes qui vous veulent du bien et qui vous soutiennent. Il est important aussi d'échanger avec d'autres personnes souffrant de TOC pour se sentir moins seuls via les groupes de paroles de l'AFTOC, par exemple. Je ne pense pas qu'il faille le crier sur tous les toits non plus, certaines personnes ne comprennent pas forcément car elles sont souvent mal renseignées. 

 

Etre fier du chemin parcouru
Les personnes qui sont au courant de mes troubles me disent qu'elles sont admiratives. De mon courage pour combattre les TOC au quotidien et pour en parler autour de moi. Les TOC ne sont pas une honte, au contraire ! Vous pouvez être fiers de vos efforts. 

 

Une sensibilité particulière

Lors de mon séjour à la clinique Lyon Lumière, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui se battaient contre leurs TOC et j'ai remarqué que tous faisaient preuve d'une grande sensibilité et générosité. En souffrant, je pense que l'on développe une certaine empathie. On peut même dire que cela fait de nous des personnes "spéciales", dans le bon sens du terme. Soyez fiers de vous :) 

Quelles activités pour se faire du bien ?

 • 29 janvier 2018 

 

Quelles sont les activités qui permettent de se vider la tête et qui peuvent même participer à une thérapie ? Je vous en propose ici quelques unes... 

 

Le sport
Les vertus du sport ne sont plus à prouver : il permet d'évacuer le stress en se défoulant et de se vider la tête. Lorsque j'avais un TOC trop envahissant, il m'arrivait d'aller faire un footing à l'extérieur et de respirer l'air frais ou d'assister à un cours de boxe ou de zumba (pour les cours que je suis à Paris, c'est ici et ici !) pour canaliser mes angoisses. Souvent, à la fin de la séance, j'avais pris du recul et je faisais face beaucoup plus facilement au TOC. S'il est parfois difficile de trouver la motivation au début, le fait d'exercer une activité physique régulièrement peut devenir un vrai plaisir. Essayez, vous verrez !

 

La méditation
Elle permet de se recentrer sur soi-même, d'apprendre à accepter les pensées négatives et de les laisser passer tranquillement comme des nuages au-dessus de sa tête. Je vous conseille de télécharger l'application "Petit Bambou", référence de la méditation pour les francophones (pour les Iphones : rdv sur l'App Store). 

 

Les activités manuelles
Les activités manuelles permettent d'exprimer sa créativité "en pleine conscience". Personnellement, je fais de l'aquarelle et lorsque je peins, je suis dans le moment présent et réussis à chasser les pensées désagréables.

 

Relaxation, théâtre, musique, vélo ou danse... le plus important est d'exercer l'activité qui nous plait et qui servira d'exutoire. Exercer une activité en groupe est un vrai plus car cela permet d'instaurer un lien social et de faire de belles rencontres. 

Et vous, quelles activités vous font du bien ? :)

 

Commentaires: 3
  • #3

    lestoc.fr (mercredi, 27 mai 2020 19:32)

    Bonjour Babin,
    Envoie moi ton nom Facebook à guerirdestoc@gmail.com si tu souhaites que je t'ajoute au groupe privé. tu pourras discuter de tes toc avec d'autres personnes qui en souffrent ou qui s'en sont sortis.
    Bon courage!

  • #2

    BABIN (jeudi, 20 septembre 2018 23:16)

    Je souhaiterais parler de mes troubles obsessionnels compulsifs severes et resistants

  • #1

    Pascal (dimanche, 04 février 2018 21:50)

    Bonjour,
    je fais du piano, cela me permet de m'évader
    bonne journée
    Pascal

La page Facebook des « toqués »

 • 18 janvier 2018 

 

J'ai créé, à ma sortie de clinique, un groupe Facebook intitulé « Les toqués de Lyon Lumière :) » qui avait pour but à l'origine de rassembler les patients/anciens patients de la Clinique Lyon Lumière souffrant ou ayant souffert de TOC. Mais le groupe accueille toute personne qui le souhaite, même si elle n'est pas allée à la clinique : souffrants ou anciens souffrants de TOC, proches... Le groupe permet notamment de partager et s'informer sur les TOC, se soutenir, se donner des conseils....

 

Il s'agit d'un groupe secretc'est à dire que vos amis Facebook qui ne font pas partie de ce groupe ne peuvent pas le voir.


Nous sommes déjà 70 membres et nous échangeons régulièrement. N'hésitez pas à me donner votre nom Facebook à l'adresse suivante : guerirdestoc@gmail.com pour que je vous invite dans le groupe !

Les maladies mentales sous forme de typographie

• 6 juillet 2017 

 

Le site Topito a présenté les travaux du graphic designer slovaque Inak Ticho. Ce dernier représente les maladies mentales sous forme de typographies. Je trouve que certaines sont plutôt bien trouvées ! 

Les vertus thérapeutiques des animaux de compagnie

• 14 décembre 2016 

 

Selon une étude britannique, les chiens ou les chats atténueraient les symptômes liés aux troubles psychiques. Personnellement, j'ai un labrador adorable qui génère beaucoup d'ondes positives autour de lui !